Mode d'emploi du boitier visu codeur

   Constitution




   La photo ci-dessus représente un exemple de ce boitier que j'utilise depuis
longtemps pour faire le pointage des objets sur mon C11, il pourrait être
installé sur le T60 , l'interface des codeurs est compatible avec le
boitier actue du T60.

   Il fonctionne comme des cercles gradués digitaux avec compensation de la
rotation sidérale, il n'a pas besoin d'ordinateur pour fonctionner.
La programmation du PIC 16F872 interne permet un traitement plus fiable
des signaux codeurs que celle du boitier actuel et évite le plantage.


   Mon système de visualisation de coordonnées est constitué de
 a) Un codeur 9000 points couplé directement à l'axe déclinaison.

 b) Un codeur 500 points couplé directement à l'axe ascension droite

On a ainsi une mesure fiable en déclinaison exprimée en 1/100 de degré
et l une mesure en AD de 4*500 points par tour soit 12/1000 d'angle horaire.

  c) Un boitier d'acquisition de signaux codeurrs relié à une ou plusieurs
cartes de visualisation.
  d) Une ou plusieurs cartes de visu 2 fois 16 caractères LCD rétroéclairées
Ces cartes peuvent être déportées jusqu' a une distance de plusieurs métres.
On peut en placer une à côté du télescope et une autre dans une salle.

   Ce boitier piloté par un microcontrôleur 16f872 et muni de 2 poussoirs qui servent
à introduire les coordonnées d'initialisation.

 e) Une alimentation secteur 5 volts 1A qui alimente les codeurs et le boitier.

   Utilisation

  Sur la carte de visu,la première ligne visualise la déclinaison en
degrés et minutes.
La deuxième ligne visualise l'AD exprimée en heures minutes.
et secondes.

Ce boitier doit d'abord être initialisé:

Il faut d'abord pointer avec le téléscope une étoile connue

  A la mise sous tension, le boitier affiche une liste des 8 etoiles
les plus lumineuses et de déclinaison inférieure à 40 degrés pour avoir
une bonne précision en AD.
On sélectionne cette étoile en appuyant sur le bouton de gauche,
le nom de l'étoile s'affiche et ensuite ses coordonnées.

Les etoiles utilisées sont:

Arcturus
Altair
Antares
Pollux
Regulus
Sirius
Aldebaran
Betelgeuse

  Si on déplace le téléscope,la visualisation indique alors les
coordonnées pointées
  Si on veut une trés bonne précision du pointage, il faut
commencer à initialiser avec le groupe de 8 étoiles précédent puis pointer
une étoile proche de l'objet souhaité et corriger l'ecart si nécessaire

  On selectionne cette étoile en faisant défiler les constellations
à l'aide du poussoir de droite et ensuite choisir parmis les 8 étoiles
de cette constellation de magnitude inférieure à 4 en utilisant
le poussoir de gauche.
   50 étoiles sont actuellement disponibles.

   L'imprécision dûe aux défauts mécaniques du téléscope sont ainsi
diminués par le fait que le déplacement pour atteindre
l'objet est de faible amplitude.

Remarque concernant la mécanique

  Un couplage du codeur par une courroie même
si c'est une courroie crantée introduit inévitablement
une imprécision par glissement .
  On voit ceci en effectuant plusieurs aller-retour
et en essayant de recentrer la même etoile,l'affichage est
différent et ceci n'est pas dû au comptage codeur mais
au défaut mécanique.
  La seule manière de faire une mesure fiable est
de réaliser un couplage direct du codeur sur les axes du
téléscope avec un soufflet metallique par exemple.